Posts Tagged ‘Pekin’

Combien ont gagné les médaillés ?

19 septembre 2008

Les Jeux paralympiques viennent de se refermer, comme ils avaient commencé : dans l’indifférence quasi générale. Pourtant les athlètes paralympiques ont plutôt bien tenu leur rang, avec 52 médailles pour la France dont 12 en or (tandis que la Chine raflait 211 médailles !).

Pour les athlètes français qui ont brillé à Pékin, qu’ils soient valides ou handicapés, à la satisfaction du travail accompli s’ajoute la joie d’une jolie prime, offerte par l’état français :

50.000 euros pour les médaillés d’or

20.000 euros pour les médaillés d’argent

et 13.000 euros pour le bronze.

Si vous avez envie de faire le calcul, sachez que dans les disciplines par équipe, chacun des membres est récompensé. Ce qui sera le cas en escrime, où Jean-Michel Lucenay, bien que n’ayant pas été autorisé à recevoir la médaille d’or de l’épée par équipe (tireur dans les manches précédentes, mais remplaçant en finale), a reçu l’assurance de Bernard Laporte qu’il recevrait lui aussi la prime.

Les olympiades continuent

8 septembre 2008

Les Jeux Olympiques de Pékin sont terminés. Mais pas pour tous. En effet, ce week-end se sont ouverts les Jeux Paralympiques, il faut le dire, dans une indifférence médiatique quasi-générale. Fini les heures de direct, les dizaines de journalistes et les consultants sortis de nulle part

Pourtant, la France est fort bien réprésentée : 121 athlètes français (82 hommes et 39 femmes) participent, du 6 au 17 septembre, à ces Jeux Paralympiques qui se disputent à Pékin sur les mêmes installations que les Jeux Olympiques achevés deux semaines plus tôt. La France est représentée dans 13 des 20 disciplines paralympiques : l’athlétisme, l’aviron (nouvelle discipline), le cyclisme (épreuves sur piste et sur route), l’équitation, l’escrime en fauteuil, l’haltérophilie, le judo, la natation, le tennis de table, le tennis en fauteuil, le tir sportif, le tir à l’arc et la voile.

David Smetanin, premier champion olympique 2008 pour la France, au 100m nage libre.

Et les ambitions françaises sont élevées : on parle d’un objectif de 60 médailles ! Alors pour suivre ces moments de sport, de courage et d’émotion, direction le site officiel de la Fédération Française Handisport.

Les plus belles photos des JO

27 août 2008

Des sports méconnus, des conditions parfaites, des milliers d’athlètes devant des centaines d’objectifs pour saisir chaque instant : après deux semaines de compétition, les souvenirs en images sont splendides. Les plus belles photos de ces JO de Pékin sont dans les galeries , ici et .

Combien ont coûté les athlètes français aux JO ?

25 août 2008

323 athlètes ont fait le déplacement à Pékin. Certains pour de belles médailles, d’autres pour se faire voler par les juges, d’autres seulement pour rencontrer d’autres délégations. Avec les entraineurs, le staff technique et médical, ça fait un paquet de monde dans la délégation française.

Pour Athènes en 2004, le montant tous frais confondus s’est élevé à 4,7 millions d’euros. Ce budget couvre
l’ensemble des dépenses de transport, hébergement, restauration, habillement, billetterie, fonctionnement,
assurances, service médical, et Club France. Le montant sera sans doute plus élevé pour Pékin, à cause du transport notamment.

Le CNOSF apporte, sur ses ressources propres, un montant de 2,4 m€, financé grâce à ses contrats de partenariat (voir ci-dessous). Et c’est l’Etat Français qui complète le budget.

40 médailles plus tard…

24 août 2008

Loin du blog, je me suis régalé devant ces Jeux Olympiques de Pékin, sans doute comme vous. Mon œil de « communiquant » n’est pas resté inactif : qu’est-ce qui rend les olympiades aussi belles ? Peut-être parce que c’est le seul événement sportif mondial où les annonceurs ne matraquent pas au bord des terrains.

Pourtant il y a des partenaires, et des gros ! Le prix moyen pour être top sponsor aux JO serait de 100 millions de dollars. Et la bagarre est plutôt rude pour accéder au rang de « partenaire international ».

Le Comité International Olympique est associé à 12 marques, pour la durée d’une olympiade, hiver et été. Pourtant dans tous les sites olympiques et sur les dossards des athlètes, aucune marque commerciale ne figure ; seuls les anneaux olympiques et le nom de la ville hôte sont identifiés. Aucun espace n’est attribué aux sponsors, mais ils acquièrent le droit d’utiliser le symbole des anneaux et l’appellation officielle sur leurs propres produits et dans leur communication. Et ils sont aussi les seuls à avoir pu organiser des événement à Pékin, autour des sites de compétition.

Et à qui profite ces contrats de sponsoring faramineux ? A tous les sportifs ! 94 % des recettes sont ainsi reversées :
50 % sont reversés aux deux comités d’organisation des Jeux d’été et d’hiver pour l’organisation des prochaines olympiades.
23 % vont aux Fédérations Internationales pour le développement de leur sport
20 % reviennent aux 205 Comités Nationaux Olympiques, dont le CNOSF pour la France.
Reste 6% au CIO pour son fonctionnement et l’achat d’espace pour la promotion des jeux et des partenaires.

Source : « Guide de l’Athlète du CNOSF – Pékin 2008 »
Note : il manque 1 % dans la répartition… A qui les quelques 10 millions de dollars manquants ?

Le coq loves China

8 août 2008

Le Coq Sportif n’est pas annonceur majeur des JO, et pas non plus équipementier pour une équipe nationale, le Coq n’est même pas à Pékin…

Xavier Schmitt, son journaliste sportif a été privé de Jeux Olympiques à cause de son comportement très « limite ». Alors il est envoyé dans Chinatown parisien, pour couvrir au mieux l’événement et s’imprégner de la culture chinoise.

Une série en 18 épisodes à suivre à partir d’aujourd’hui sur lecoqloveschina pendant toute la durée des jeux…

Tout un peuple derrière ses sportifs

6 août 2008

En France, le CNOSF diffuse un très beau clip d’animation pour soutenir nos athlètes. En Chine, c’est l’équipementier Adidas qui a sorti une très belle campagne de pub, donnant une nouvelle vision de son accroche « Impossible is nothing » : avec tout un peuple à leurs côtés, rien d’impossible pour les athlètes chinois :

La campagne existe aussi en pub TV, et c’est toujours aussi beau !

A Pékin, certains ne ratent pas la cible

4 août 2008

Une petite campagne marrante et décalée pour un fabricant de préservatifs chinois vient d’apparaître sur le net. Le message est clair, et l’accroche tout autant : « Sports make you health » (Le sport c’est la santé).

Là où ça devient vraiment étonnant, c’est que cette campagne donne l’occasion de révéler quelques chiffres, plutôt… étonnants. Les athlètes sont de vrais tireurs d’élite dirait-on… Jugez plutôt :

Au Jeux de Sydney, l’organisation australienne avait fourni 51 préservatifs à chaque athlète arrivant au village. Une livraison insuffisante puisque 20000 capotes supplémentaires avaient été livrées en urgence après épuisement des stocks. En 2004, l’organisation d’Athènes avait livré 130 000 capotes aux athlètes et officiels ! Bonne ambiance au village olympique ! Les JO de Pékin risquent bien d’être « les Jeux de tous les records » !

A la mode en août : le survêtement chinois ?

31 juillet 2008

Bon, ben je vais encore parler de la Chine. Et ça risque de durer dans les jours à venir tant la fenêtre médiatique va être occupée par ce qu’il se passe à Pékin. Les Jeux Olympiques vont s’ouvrir, et la Chine a depuis longtemps déclaré son intention de faire une démonstration de force dans autant de sports que possible. Alors il faudra sans doute s’habituer à voir les survêtements chinois sur les podiums.

Dessiné par le « Groupe de stylique de l’Institut du prêt-à-porter de Beijing » (soucis de traduction ???) ils ne manquent pas d’allure, et exploitent très bien les nouvelles techniques d’impression quadri sur textile, pour parer cette tenue de « nuages de bon augure ». Le communiqué de presse précise même « conformément à la tradition, les gracieux moutons dorés ornant la tenue des futurs lauréats chinois symbolisaient par leur forme dynamique et toute en rondeurs la plénitude du bonheur et de l’harmonie ». C’est beau !

Dernière petite anecdote, entre une micro gymnaste et un maxi basketteur, il y a pas mal de différence. Alors cette tenue existe en 17 tailles, de 1,40 m à 2,26 m !

La campagne que vous ne verrez pas…

30 juillet 2008

Cette campagne d’affichage voulait dénoncer la violence en Chine. Créée par l’agence TBWA, elle a été jugée trop brutale par la section française d’Amnesty International, l’annonceur. Seul problème, Amnesty, avant de se rétracter, avant donné son accord pour que la cmapagne puisse être présentée aux « Lions de Cannes » qui récompense les meilleures pubs. Comme les images sont belles et choquantes, la campagne a reçu un prix, qui a servi de détonateur. Aujourd’hui ces images font le tour du net, et provoquent de nouvelles réactions anti-françaises en Chine.

Il y a quelques mois déjà, une autre campagne explorait le même thème. C’était Saatchi & Saatchi qui l’avait mise en image pour la section slovaque d’Amnesty International. Mêmes causes, même effets.

Bon. Voilà, on en pense ce qu’on en veut…

En tout cas, vous ne verrez pas cette campagne 😉 et les journalistes présents en Chine ne le verront sans doute pas non plus. En effet, ceux-ci ont révélé aujourd’hui que l’accès à l’internet depuis les salles « Media » des JO était restreint. On ne peut pas y consulter les sites d’Amnesty International, de la BBC, la radio allemande Deutsche Welle, les journaux de Hong-Kong, Apple Daily, et de Taïwan, Liberty Times… Alors je vais moi aussi être black-listé par les spy robots chinois ?