Posts Tagged ‘Oreca’

Un drive-in aux 24 Heures du Mans ???

16 juin 2009

L’événement de mon week-end, c’était bien entendu les 24 Heures du Mans, soit la plus grande course automobile du monde. Cette édition ne nous a encore pas déçus, et malgré 36 heures passées sur place, nous n’avons encore une fois, pas réussi à tout voir !

Pendant que Peugeot et Audi s’étripaient sur la piste, les autres écuries comptaient les blessés pour espérer remonter au classement. C’est ce qu’à réussi le team Oreca Matmut, auteur d’un splendide sans faute avec la voiture n°11 confiée à Olivier Panis, Nicolas Lapierre et Soheil Ayari.
McDo-Oreca

Dès lundi, le proto multicolore « esprit Mondrian » de l’écurie française s’affichait dans une pub pour McDo. Petit clin d’œil marrant pour soutenir le slogan « venez comme vous êtez ».

Pendant ce temps là, d’autres avaient moins de chance, à l’image de Pescarolo Sport qui réalise une course décevante : un gros crash du proto Peugeot-Pescarolo et une 8e place pour le proto Pescarolo-Judd. Une course un peu insipide, à l’image de leur déco 2009 diront certains…

Pescarolo-Judd-2009

Merci à Max pour l’info…

Oreca channel

18 février 2009

Oreca est sans aucun doute l’écurie de course automobile française qui possède le plus beau palmarès, si on fait exception des grands constructeurs. Lancé depuis l’an dernier dans un défi « Le Mans », le team prépare la saison d’endurance 2009.

La constitution des équipages est en cours, et c’est deux champions du monde qui ont roulé la semaine dernière dans le proto Oreca : Petter Solberg, ancien champion du monde des rallyes WRC, et Yvan Muller, le nouveau champion du monde de voitures de tourisme WTCC. Avec Olivier Panis, ex-pilote de F1 vainqueur du GP de Monaco, ça fait une belle brochette !

Oreca avait déjà marqué les esprits l’an dernier avec une déco originale, puis était entré de plein pied dans la communication à destination des fans avec l’ouverture d’un blog.

Aujourd’hui c’est une nouvelle étape qui est franchie avec le lancement du « Oreca channel » qui présente en vidéo l’actualité de l’écurie :

oreca_we_race_harder

L’événement sport de mon week-end : 24 h de Grand-Prix

16 juin 2008

Quelle course ! Les 24 heures du Mans sont un événement fabuleux à chaque édition. Mais lorsqu’en plus la course tient toutes ses promesses… c’est à un Grand Prix de 24 heures que nous avons assisté.

Comme promis, un duel de titans a opposé Peugeot à Audi. Dès les essais, Peugeot a assommé la concurrence, avec un écart de plus de 5 secondes au tour. Et dimanche après-midi, sans connaître de souci majeur ni de faute de pilotage, les trois 908 HDi Fap et les trois R 10 TDi ont franchi la ligne d’arrivée, pour le couronnement d’une.. Audi !

Chez Peugeot, on doit encore se demander comment la victoire à pu s’échapper pour 2 min 30 secondes… alors qu’aucune erreur majeure n’a été faite… Mention spéciale à Pescarolo qui parvient à rallier l’arrivée à une très belle 6e place, la meilleure qu’il puisse faire avec ses moyens limités et une réglementation défavorable aux moteurs essence, juste devant Courage Oreca.

Gulf à également réussi son pari (voir Gulf, petite marque, grande image) en étant associé à la victoire de Aston Martin en GT1, 40 ans après le premier succès de la marque bleu ciel et orange aux 24 H du Mans.

Art Car

21 avril 2008

J’étais invité il y a quelques jours au Mans, pour assister à la présentation officielle du team Oreca Matmut, qui participe aux « Le Mans Series », et aux prochaines « 24 Heures du Mans ». La véritable surprise de cette soirée est venue de la voiture, très évoluée aérodynamiquement, mais surtout parée d’une robe inattendue.

Hugues de Chaunac, patron de l’équipe française, fait ainsi renaître la tradition des Art Cars. Sur une idée d’Hervé Poulain, grand amateur d’art et commissaire priseur spécialiste des ventes d’œuvres et d’automobiles anciennes, la lignée des Art Cars démarre en 1975. Alors pilote, Hervé Poulain demande à Alexandre Calder de décorer la voiture avec laquelle il va courir les 24 Heures du Mans.

Le projet fait sensation, et l’idée est ensuite décliné sur d’autres BMW. Andy Warhol (1979), Frank Stella (1976), Roy Lichtenstein (1977), Arman (1994), puis César (1995) font de voitures de course des œuvres d’art.

Alexander Calder

Roy Lichtenstein

Franck Stella

Séduisante ou pas, cette décoration d’inspiration Mondrian ne laisse en tout cas pas indifférent, et fait parler de la voiture, donc des sponsors… et c’est bien l’effet recherché !