Posts Tagged ‘déco voiture’

Lamborghini Gallardo GT3 : GRrrrrrrr !

7 mai 2009

Dernière réalisation en date pour l’agence Oliv’graphicdesign : un décor très spécial sur une Lamborghini Gallardo. Acier rayé, rivets et déchirures contrastent avec des arabesques « miroir » et un blason qui met en valeur les initiales des pilotes : Arnaud Peyroles (champion d’europe FIA GT3) et Olivier Thévenin. Le résultat est visuellement très agressif et percutant : c’est presque Need for Speed, mais en réel !

Pour voir la voiture en action, rendez-vous ce week-end, du 7 au 10 mais sur le circuit de Dijon-Prennois pour la Super Série FFSA.

lambo-acier

Le décor a été réalisé entièrement en adhésif. Création et mise en production par Oliv’graphicdesign, spécialiste de la communication pour le sport.

Publicités

F1 2009 : quelle est la plus belle ?

23 mars 2009

A quelques jours de la reprise du championnat de F1, je vous propose un petit sondage sur les décos des F1 2009. Ci dessous les photos des 10 équipes qui seront au départ à Melbourne, en Australie ce dimanche (départ à 8h00 heure française).

Pour indiquer votre choix : voir dans la colonne de droite du blog. (Pour les indécis : la moins moche fera l’affaire !)

f1-1mclarenf1-2ferrarif1-3bmwsauberf1-4renaultf1-5toyotaf1-6tororossof1-7redbullf1-8williamsf1-9brawnf1-10forceindia

Nouveau logo pour Citroën et nouvelle déco pour la C4 WRC

12 mars 2009

Citroën a présenté son nouveau logo quelques jours avant le début du salon international de l’auto de Genève. Exit le carré rouge, pour faire place à un univers blanc, sur lequel les chevrons « effet 3D » surmontent la typographie, elle aussi retravaillée. La couleur rouge est considérablement réduite : seules les lettres portent la teinte « historique ».

nouveau_logo_citroen

Le blanc est une « tendance lourde » dans l’automobile. Symbole de pureté, bien sur, mais aussi de sobriété et de classe. Il y a maintenant quelques années que les modèles haut de gamme de BMW et de Audi ont adopté le blanc. On a même vu Lamborghini proposer sa Gallardo dans un coloris blanc mat du meilleur effet.

Pour mettre en avant ce nouvel univers blanc, le porte-étendard de la marque, la C4 WRC de Sébastien Loeb, a subi elle aussi un lifting de sa décoration : toute la partie arrière est devenue blanche, laissant la place au nouveau logo.

citroenc4-chypre1

Je vous avais déjà expliqué tout le bien que je pensais de certaines décos il y a quelques semaines : « Combien faut-il de couleurs pour gagner ? ». Cette nouvelle version ne me fait pas trop changer d’avis…

Combien faut-il de couleurs pour gagner ?

12 janvier 2009

Une tendance lourde se dégage en sport auto : le multi-colorisme. Alors qu’il était communément admis qu’une voiture rouge va plus vite, on constate depuis quelques années que les voitures de course se parent d’assortiments de couleurs de plus en plus osés.

Parmi les championnes, il ya bien sur la C4 WRC de Sébastien Loeb, qui s’est à moitié revêtue des couleurs Red Bull au dessus d’une robe rouge qui était parvenue jusque là à rester sobre.

c4wrc-loeb08

Dans la catégorie des championnes de l’année, il y a également la Seat Leon TDI de WTCC, qui a porté Yvan Muller vers le sacre. Là aussi, l’effet Red Bull charge un peu, surtout lorqu’il se combine élégament au jaune de Seat avec la tonique fluo de Valeo.

seat-leon-wtcc

D’autres sont sans doute allés trop loin : bien que le nombre de couleurs sur le véhicule soit carrément impossible à déterminer, la voiture n’est pas championne du monde. Dommage, l’effort de défiguration méritait de meilleurs résultats… Rendons donc hommage à ces esthètes du sport auto que sont :

La Ford Focus WRC 2008 – Prix spécial du jury, catégorie « clown »

fordfocuswrc

La Renault F1 Team R28 – Prix spécial du jury pour l’ensemble de son œuvre depuis 2002

renault-f11

Encore quelques jours de course pour connaître le nouveau vainqueur du Dakar, et nous saurons si Mitsubishi a eu la main assez lourde pour la décoration de leur nouvelle bête de rallye-raid : la Racing Lancer

racinglancer

Alors, bien sûr il y a une vraie raison : en temps de crise, tout sponsor est bon à prendre. Et pour ne facher personne, les écuries accordent tout et surtout n’importe quoi à leurs annonceurs payeurs. Pas d’esprit graphique, pas de force visuelle, une couleur globale impossible à définir : pas de quoi être fier de son team. Sans parler des dommages causés au design du véhicule lui même, devenu invisible.

Pendant ce temps là les F1 de Ferrari et McLaren-Mercedes et les protos Le Mans de Peugeot et Audi paraissent désespérément classes…