Posts Tagged ‘cyclisme’

Tro Bro Leon : le Paris-Roubaix breton

18 avril 2009

Les courses cycliste sur les pavés, c’est vraiment un truc de fous. En bretagne, la course « historique » s’appelle le Tro Bro Leon. Avec sa communication très inspirée de l’univers de la BD, le Tro Bro Leon dénote, et arrive à donner à une course cycliste moderne une image très vintage.

tro_bro-site

tro_bro_afficheL’affiche 2008, bien plus réussie que celle de 2009.

L’édition 2009 aura lieu cette année les 18 et 19 avril, à Lannilis à côté de Brest. Toutes les infos sur le site Tro Bro Leon.

Publicités

Ambiance chaleureuse au bord des routes…

10 octobre 2008

Ce dimanche, ce sera Paris-Tour :

« Le grand souffle de l’automne » promet l’accroche… En effet, c’est une image glaciale qui passe devant nous, sans faire trop de bruit. Le ciel d’automne est bien là, avec ses feuilles mortes, et son air de dire « Venez vous geler aux bord des routes, pour voir passer un peloton d’inconnus, qui se vont finir au sprint ». Ca y est, je suis enrhumé… Pas très alléchant.

L’idée de vouloir changer par rapport aux grands principes de la communication sport est louable. Mais la poésie et la compétition ne font pas ici très bon ménage ; et à trop vouloir s’éloigner des codes graphiques du sport, ne loupe-t-on pas finalement le message ?

Pour mémoire, ci-dessous l’affiche de la 100e édition, qui avec la même idée avait réussi à faire plus simple, plus clair et donc plus efficace.

Merci à Seb de Sportsandmarks.

Vélib’erté

28 juillet 2008

Hier c’était l’arrivée du Tour de France, avec un traditionnel sprint très disputé sur les Champs-Elysées. Mais hier se tenait aussi un autre événement dans le monde du vélo : le premier anniversaire du Vélib’ !

A cette occasion, 365 abonnées à l’année au désormais célèbre vélo en libre service ont été tirés au sort, et ont pu parcourir en Vélib’ une partie du parcours du Tour de France, avec comme apothéose le passage sur la ligne d’arrivée quelques heures avant les vrais coureurs.

Pas de compétition, mais un événement dans un esprit très sympathique et décontracté, et un joli succès populaire, comme pour tout ce qui se déroule autour de la « Grande Boucle ».

Chiffre du jour : 54

30 juin 2008

54, c’est le nouveau record de titres de Jeannie Longo ! Ce week-end, à Semur-en-Auxois, Jeannie Longo a conquis son 53e et 54e maillot tricolore, en se permettant de signer le doublé « contre-la-montre » + « course sur route ».

54e titre de champion de France

Le palmarès et la longévité de Jeannie Longo sont vraiment exceptionnels :
4 médailles olympiques dont la médaille d’or en 1996, 5 fois championne du monde sur route, 4 fois championne du monde du contre la montre, 3 fois championne du monde de poursuite sur piste, 1 fois championne du monde de course aux points, championne d’Europe de Cross-country, 3 victoires consécutives au Tour de France Féminin. On ajoute à cela quelques 38 records du monde, et on obtient le chiffre hallucinant de 800 victoires.

A 49 ans, c’est une nouvelle leçon donnée à ses adversaires, avec un écart de 3 minutes après 110 km de course. Longo semble être très en forme, et a ainsi gagné son billet pour les Jeux Olympiques de Pékin, pour tenter d’ajouter une nouvelle ligne à son palmarès commencé en 1979 avec son premier titre de Championne de France sur route. J’étais même pas né !

Côté messieurs, signalons la victoire de Laurent Chavanel en contre-la-montre et de Nicolas Vogondy sur route. Des maillots tricolores qu’on verra dans quelques jours sur les routes du Tour de France…

Rectificatif, le 09 juillet 08 : Jeannie Longo vient d’ajouter un 55e titre, en s’adjugeant le maillot bleu-blanc-rouge en poursuite individuelle sur piste, à Hyères. Décidément une championne incroyable, qui énerve assez fort certaines de ses adversaires. En plein Tour de France, cet exploit est passé totalement inaperçu médiatiquement.

Old school graphics

27 juin 2008

On dirait bien d’authentiques dessins des années 50, avec les gros points de trame et les couleurs un peu passées. Mais les sujets sont tout à fait contemporains, et répondent à des commandes d’annonceurs (Nike, et l’équipe cycliste Discovery Channel). C’est l’œuvre de Tavis Coburn, illustrateur qui maîtrise parfaitement le style rétro.

L’événement sport de mon week-end : Paris-Roubaix

28 avril 2008

Alors que la période des « classiques » touche à sa fin avec une splendide victoire d’Alejandro Valverde à Liège-Bastogne-Liège, je vais revenir sur une autre grande course cycliste : il y a quelques jours, un week-end passé dans le nord m’a donné l’occasion d’aller voir Paris-Roubaix.

drapeau-flandresCette grande classique qu’on appelle l' »Enfer du Nord » mérite bien son nom, même si, contre toute attente, il faisait grand soleil. Postés dans un des derniers secteurs pavés, à Gruson, au milieu des drapeaux des Flandres, des camping-cars, et des campements de nos amis belges et hollandais, nous avons pris place en face d’un barbecue fumant, histoire de ramener un souvenir odorant dans le tgv du retour.

Excité comme un gosse qui attend le passage du Tour de France, j’attendais de pied ferme la caravane. Quelques voitures de directeurs sportifs, trois ou quatres annonceurs tout au plus, dont Ben & Jerry’s et Bouygues Telecom. Rien de très impressionnant en fait… La caravane est très courte, on sent que les budgets sont réservés au Tour de France. L’essentiel du sponsoring est fait par la visibilité télé et presse.

Tout près du fameux « carrefour de l’arbre », nous avons voulu vérifier la légende : celui qui sort en tête du carrefour arrivera en vainqueur au vélodrome. Après contrôle vidéo, c’est bien Fabio Cancellara qui passe le premier, mais c’est Tom Boonen qui l’emporte finalement. En tout cas, c’était un duel de géants sur les pavés cette année.

Mais le plus impressionnant se trouvait derrière : le peloton, ou ce qu’il en reste, par petits groupes. Des coureurs abimés, écorchés, sales, avec un regard qui hésitait entre « qu’est-ce que je fais là » et « ça va durer encore longtemps ? ».