Budget sponsoring : que faire de ses millions ?

C’est la crise, nous dit la télé. Alors profitons-en pour parler budget. Certains en doutent encore, mais le sponsoring amène un bon retour sur investissement. Lorsqu’il est bien mené, bien sûr, et ne résulte pas uniquement de la volonté du patron de se faire plaisir le week-end.

Par exemple, BNP Paribas s’investi dans le tennis depuis 30 ans, auprès de l’Open de France, de Roland Garros, de la FFT, de la coupe Davis et du Master ATP de Bercy. Tout ça pour un billet estimé à 20 millions d’euros. Résultat : la banque est le sponsor du tennis le mieux mémorisé par les Français, et surtout c’est le premier sponsor le mieux mémorisé (33%), toutes disciplines confondues*.

*Source : Stratégies n°1489, Sportlab Group-Sportimat2007.

Si vous avez quelques millions, mais que la place est déjà prise par BNP, voici d’autres idées de budgets :

Dans le football :
– Maillot de l’OM : 6 à 8 Millions d’euros/an (Neuf/Direct Energie)
– Maillot de l’OL ou du PSG : 4 à 6 Millions d’euros/an
– Maillot des arbitres de Ligue 1 : 1,5 Millions d’euros/an (But)

Les grands clubs étranger font beaucoup mieux :
– Maillot de Manchester United : 21 Millions d’euros/an (AIG)
– Maillot du Bayern Munich : 20 Millions d’euros/an (T-Home)

Chez les équipementiers aussi c’est la bagarre :
– Equipementier maillot de l’Equipe de France de rugby : environ 5 Millions d’euros/an (Nike)
– Equipementier maillot de l’Equipe de France de foot : environ 10 Millions d’euros/an (Adidas) et 42 Millions d’euros/an à partir de 2011 (Nike)

Dans le cyclisme, les retombées des sponsors français sont bien évidemment boostées par le Tour de France :
– Equipe Continental Pro : 3 à 4 Millions d’euros/an (Agritubel)
– Equipe Pro-Tour : 6 à 7 Millions d’euros/an (Bouygues Telecom, Caisse d’Epargne, Crédit Agricole)
– Ville départ du Tour de France : 10 Millions d’euros (Londres 2007)

Dans la voile, les budgets ne sont pas annuels, mais pour 4 à 5 ans :
– Maxi-trimaran Banque Populaire : 10 Millions d’euros
– Team Oracle BMW (America’s Cup) : 130 Millions d’euros
– Monocoque PRB (Vendée Globe, Route du Rhum…) : 2,5 Millions d’euros

Enfin, les plus gros budgets sont investis en Formule 1, reine du sport business :
– Top sponsor : compter 50 millions d’euros/an (Vodafone, ING)
– Partenaires officiel : de 3 à 15 millions d’euros/an
– Budget complet d’une écurie par saison : environ 330 millions d’euros (Renault F1 Team)

Bien sûr, tous ces chiffres sont variables, en fonction de l’actualité, des résultats, des compétitions à venir, et de l’offre et la demande. De plus, investir un gros billet pour s’offrir de la visibilité dans le sport, mais ne pas avoir les moyens de le faire savoir ne donne rien : il faut donc prévoir que pour 1 euro investi dans le sponsoring, 1 euro doit être investi dans la communication de ce partenariat.

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :