Quand la culture se met au sport (ou plutôt l’inverse…)

Tours a accédé à Ligue 2 de football cette saison. Accompagnant cette dynamique sportive, de belles actions se mettent en place autour du club, dont celle prévue pour le match de ce soir, lundi 20 octobre.

Le club de Tours FC et le Musée des Beaux-Arts de Tous proposent une action croisée : lors du match, les joueurs arboreront un maillot inédit montrant à la place des traditionnels sponsors le détail d’une œuvre de 1750, en référence à l’exposition « La volupté du goût – la peinture française au temps de Madame de Pompadour » en ce moment au musée de Tours.

Pour compléter cette action, les 12 000 spectateurs attendus ce soir pourront se rendre gratuitement au musée en présentant leur billet de match !

Dernière touche à cette opération : mise en avant du respect, notion en voie de disparition dans le football. En effet, le maillot du Tours FC portera quelques marques « sang et or », les couleurs du RC Lens, leur adversaire du soir.

Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous sur le site du club, ou dès ce soir en tribunes !

Voilà pour le discours officiel, à souligner tant il fait preuve d’ouverture, de cohérence, de la volonté de la ville et de ses acteurs de se soutenir mutuellement, et qu’il fait la part belle à d’autres valeurs que le business à tout prix.

Maintenant, voilà mon avis : ce maillot est hideux. Rien de moins. « La volupté du goût » disent-ils… dommage de n’avoir pensé à aucun des deux en mettant en place ce « placard » au milieu du maillot. Cette opération est en tout point remarquable, y compris visuellement ! Ça va peut-être faire réfléchir un peu les « footeux », mais certainement pas réconcilier les puristes de l’art avec le sport. L’ange de Jean-Baptiste-Marie PIERRE doit se demander ce qu’il fait là, participant bien malgré lui à la disharmonie colorée de ce maillot, très très très joliment servie par les damiers jaune et rouge… C’est l’intention qui compte, dirons-nous.

Merci à Eric Breton pour l’info.

Publicités

Étiquettes : , ,

Une Réponse to “Quand la culture se met au sport (ou plutôt l’inverse…)”

  1. Sportsandmarks Says:

    Ce qui est sûr c’est que ce genre d’action manque cruellement dans le sport. Créer des passerelles entre le sport et l’art est un chemin à prendre en faisant fi des clichés ! Beaucoup d’amateurs de football se reconnaîtront sans doute dans ce partenariat. Les supporters de foot sont aussi, parfois, des amateurs d’art. j’en suis la preuve vivante. Pour finir sur le sujet, j’ai publié un article sur http://www.sportsandmarks.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :