Pendant ce temps là, dans le cyclisme…

Tout va bien ! Après un Tour de France vraiment très beau et au dessus de tout soupçon, le cyclisme occupe le terrain médiatique à quelques jours des championnats du monde : Lance Armstrong annonce son retour à la compétition, dans l’équipe Astana. C’est déjà énorme, mais en plus les rumeurs lui donnent pour intention de racheter ASO, la société organisatrice du Tour (mais aussi du Dakar, du Marathon de Paris, etc.). Quelque chose m’échappe vraiment…

Lance Armstrong, le plus beau palmarès du Tour de France avec ses sept victoires consécutives, revient dans la course. Mais pourquoi ? Sa fortune est faite, sa renommée en Europe comme aux USA est impressionnante, et malgré les soupçons qui ont souvent planés au dessus de lui, il a réussi à sortir par la grande porte, sur une victoire, sans être éclaboussé par une sale affaire.

Alors que cherche-t-il ? Peut-être comme les serial killers, il veut laisser à chaque fois un petit indice supplémentaire qui permettra son arrestation au grand jour, à la une des journaux ? Il risque au mieux de faire une erreur, au pire de tomber dans un piège qu’on ne manquera pas de lui tendre. Autre scénario possible : après sa belle série de victoire, il va revenir pour se faire battre, ou pire abandonner, face à une jeune garde mieux « préparée » ? Encore une fois, je ne comprends pas.

En tout cas, il a mis tous les atouts de son côté, en se faisant recruter par Astana ! Equipe qui, faut-il le rappeler, comptait dans ses rangs Vinokourov, contrôlé positif. Equipe qui n’a pas été invitée sur le dernier Tour de France à cause des sales casseroles qu’elle traîne. Equipe qui compte aussi dans ses rangs Contador, ancien vainqueur du Tour, et lui aussi invité à ne pas revenir. Le même Contador qui vient de remporter le Tour d’Espagne, qui est considéré par certains comme le meilleur cycliste du monde, et qui va devoir faire équipe avec l’Empereur Armstrong ???

Quand à cette histoire de racheter ASO, ça ne peut être qu’un gag, un histoire montée par quelques communiquants américains bien mal informés sur l’institution que représente l’organisateur du Tour de France, qui de plus est un élément moteur dans la lutte contre le dopage. L’idée ne manque pas de piquant !

Alors bien sûr, il y a cette belle idée de soutenir la lutte contre le cancer. Mais comment être « médicalement » crédible en étant aussi mal entouré ?

Si certains comprennent, qu’ils m’éclairent…

Enfin bon, il y aura toujours de gentils Bisounours pour penser que la démarche est faite sans arrière pensée, uniquement pour la beauté du geste et l’esprit sportif. Laissons ceux-là rêver que le « Sport-Business » n’existe pas…

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :