Archive for septembre 2008

Safety first !

30 septembre 2008

C’est le dernier jour pour vous équiper de gilets fluo dans vos voitures. Sans doute en quête de sécurité en Champion’s League, l’Olympique Lyonnais a opté pour une très très belle tenue, qui évoquera immanquablement pour nos amis européen la France, la haute couture, sa culture, son histoire et sa classe, et aussi la richesse du terroir Lyonnais (sic). En outre cette tunique vous offre aussi la possibilité d’effectuer les réglages couleur de votre téléviseur. Du grand art.

Allons même jusqu’à dire que ces maillots sont carrément sobres, en comparaison de ceux du Stade Français.

Le gilet fluo, c’est bon. L’histoire ne dit pas où est passé le triangle de sécurité…

Rattrape-la si tu peux !

29 septembre 2008

La dernière semaine d’octobre et jusqu’au 2 novembre se déroulera à Bercy un tournoi de tennis à la communication innovante. Pour faire face à une période pas forcément propice (fin de saison, public pas au rdv en période de rentrée scolaire), les organisateurs de ce BNP Paribas Master ont misé sur l’originalité.

Vous pouvez le découvrir sur rattrapelasitupeux.com : vous trouverez les infos sportives bien sûr, mais aussi un système de « happy hour » où vous pouvez obtenir des places à prix réduit. Vous trouverez aussi un petit jeu où vous devrez mettre en pratique votre adresse à rattraper les balles.

C’est ce qu’on appelle un « advertgame », prétexte à vous faire venir sur le site et à propager du buzz autour de vous. Et c’est sur ce mini-jeu qu’est basé la campagne de communication, avec ce nom accrocheur « Rattrape-la si tu peux ».

Pendant ce temps là, dans le cyclisme…

26 septembre 2008

Tout va bien ! Après un Tour de France vraiment très beau et au dessus de tout soupçon, le cyclisme occupe le terrain médiatique à quelques jours des championnats du monde : Lance Armstrong annonce son retour à la compétition, dans l’équipe Astana. C’est déjà énorme, mais en plus les rumeurs lui donnent pour intention de racheter ASO, la société organisatrice du Tour (mais aussi du Dakar, du Marathon de Paris, etc.). Quelque chose m’échappe vraiment…

Lance Armstrong, le plus beau palmarès du Tour de France avec ses sept victoires consécutives, revient dans la course. Mais pourquoi ? Sa fortune est faite, sa renommée en Europe comme aux USA est impressionnante, et malgré les soupçons qui ont souvent planés au dessus de lui, il a réussi à sortir par la grande porte, sur une victoire, sans être éclaboussé par une sale affaire.

Alors que cherche-t-il ? Peut-être comme les serial killers, il veut laisser à chaque fois un petit indice supplémentaire qui permettra son arrestation au grand jour, à la une des journaux ? Il risque au mieux de faire une erreur, au pire de tomber dans un piège qu’on ne manquera pas de lui tendre. Autre scénario possible : après sa belle série de victoire, il va revenir pour se faire battre, ou pire abandonner, face à une jeune garde mieux « préparée » ? Encore une fois, je ne comprends pas.

En tout cas, il a mis tous les atouts de son côté, en se faisant recruter par Astana ! Equipe qui, faut-il le rappeler, comptait dans ses rangs Vinokourov, contrôlé positif. Equipe qui n’a pas été invitée sur le dernier Tour de France à cause des sales casseroles qu’elle traîne. Equipe qui compte aussi dans ses rangs Contador, ancien vainqueur du Tour, et lui aussi invité à ne pas revenir. Le même Contador qui vient de remporter le Tour d’Espagne, qui est considéré par certains comme le meilleur cycliste du monde, et qui va devoir faire équipe avec l’Empereur Armstrong ???

Quand à cette histoire de racheter ASO, ça ne peut être qu’un gag, un histoire montée par quelques communiquants américains bien mal informés sur l’institution que représente l’organisateur du Tour de France, qui de plus est un élément moteur dans la lutte contre le dopage. L’idée ne manque pas de piquant !

Alors bien sûr, il y a cette belle idée de soutenir la lutte contre le cancer. Mais comment être « médicalement » crédible en étant aussi mal entouré ?

Si certains comprennent, qu’ils m’éclairent…

Enfin bon, il y aura toujours de gentils Bisounours pour penser que la démarche est faite sans arrière pensée, uniquement pour la beauté du geste et l’esprit sportif. Laissons ceux-là rêver que le « Sport-Business » n’existe pas…

Zakumi sera star en 2010

23 septembre 2008

C’est l’UEFA et le comité d’organisation de la Coupe du Monde de Football 2010 qui l’ont annoncé : Zakumi sera la star de 2010. Il faut dire qu’il a de quoi séduire ! Lisez plutôt : son nom se compose du sigle « Za » pour Afrique du Sud et de « kumi » qui signifie « 10 » en plusieurs langues africaines, et sa crinière verte rappelle la couleur des terrains de football. Ce léopard (bah oui, vous aviez reconnu la démarche élancée et gracieuse quand même…) est le symbole de l’Afrique du Sud, où se tiendra la compétition, et porte même des valeurs puisqu’il est « jeune, énergique, intelligent et ambitieux ».

Je vois que vous êtes déjà conquis, alors vous pouvez télécharger Zakumi dans toutes les positions :

(Avec un nom comme ça et cette dernière phrase, je risque d’avoir des visites !)

Pleins phares sur la F1 de nuit

22 septembre 2008

Dans quelques jours, nous allons assister au premier grand prix de F1 nocture. Dimanche, à 14h vous allumerez votre télé pour regarder le départ de la course, qui sera donné à Singapour à l’autre bout de la planète, où il sera 20 h. Et il fera nuit !

Alors, j’ai déjà entendu « ah bon, les F1 auront des phares ? ». Heu… non… désolé. C’est le circuit qui sera puissamment éclairé, ainsi que les immeubles qui le bordent, afin de créer un joli décor.

L’idée est un peu folle, mais très bonne en terme de retombées marketing. En effet les nouveautés sont nombreuses, et génèrent un gros buzz autour de ce GP : première course en nocturne, mais aussi première course à Singapour (ce qui crée l’événement en Asie), et première course à horaire décalé (ce qui permet la diffusion à heure habituelle en Europe). Alors, bien sûr, la facture d’électricité risque d’être élevée pour assurer l’éclairage et la sécurité, mais les retombées médiatiques (et donc économiques) compenseront largement !

Je laisse au pilote australien Mark Webber le soin de vous montrer ce nouveau circuit, dans cette vidéo tout en 3D. Quand on est très impliqué dans le sponsoring comme Red Bull, on peut même se permettre de réaliser une course virtuelle entre les voitures de ses deux écuries : Red Bull Racing vs Toro Rosso !

La vidéo en HD est téléchargeable sur le site de l’agence AixSponza.

Combien ont gagné les médaillés ?

19 septembre 2008

Les Jeux paralympiques viennent de se refermer, comme ils avaient commencé : dans l’indifférence quasi générale. Pourtant les athlètes paralympiques ont plutôt bien tenu leur rang, avec 52 médailles pour la France dont 12 en or (tandis que la Chine raflait 211 médailles !).

Pour les athlètes français qui ont brillé à Pékin, qu’ils soient valides ou handicapés, à la satisfaction du travail accompli s’ajoute la joie d’une jolie prime, offerte par l’état français :

50.000 euros pour les médaillés d’or

20.000 euros pour les médaillés d’argent

et 13.000 euros pour le bronze.

Si vous avez envie de faire le calcul, sachez que dans les disciplines par équipe, chacun des membres est récompensé. Ce qui sera le cas en escrime, où Jean-Michel Lucenay, bien que n’ayant pas été autorisé à recevoir la médaille d’or de l’épée par équipe (tireur dans les manches précédentes, mais remplaçant en finale), a reçu l’assurance de Bernard Laporte qu’il recevrait lui aussi la prime.

Les secrets du style

17 septembre 2008

Une bande de potes délicatement loosers mais totalement néo-rétros débarquent en ville pour une partie de foot. C’est le fil rouge de cette campagne pour la « Low Pro Football ».

Quand Adidas sort des codes habituels, ça nous donne une série de dix petits films publicitaires splendides : « Le style y’a que ça qui compte ».

N’attendez plus et foncez découvrir les autres « secrets du style » sur le site dédié.

Rappel : Adidas est aussi l’équipementier officiel de l’Equipe de France de Football. Il y peut être dans ces clips des futures recrues pour l’ami Raymond ?

L’événement sport de mon week-end : l’Open d’Orléans

15 septembre 2008

J’ai pu assister à quelques matches de l’Open d’Orléans, qui se déroulait la semaine dernière au Palais des Sports, et qui a vu la victoire de Nicolas Mahut face à Christophe Rochus, alors que le Chypriote Marcos Baghdatis était attendu. Un plateau assez relevé pour cette 4e édition, qui porte maintenant le titre d’ « Internationaux de tennis » et qui a réussi à accéder au niveau de « ATP Challenger Series ».

Parfois présenté comme le plus haut événement sportif en région Centre, je dois dire que le tournoi tient son rôle, alors qu’il en est à sa 4e édition seulement. Plusieurs institutionnels et surtout un grand nombre d’entreprises locales sont partenaires de l’épreuve, ce qui permet d’offrir 125 000 euros de gains aux joueurs, et d’en faire le 6e tournoi français.

Malgré une affiche aux couleurs pas vraiment engageantes (et qui pourrait laisser croire que le tournoi se déroule sur terre battue), un logo pas du tout typé sport et qui s’adapte très mal aux contraintes de visibilité sur tous les supports (les kakémonos sur fond blanc qui tapissent la ville passent totalement inaperçus), et une mise en scène désastreuse aux abords du palais de sports (bâche orange qui couvre à grand peine les travaux, arche gonflable sinistrement blanche, signalétique inadaptée…), ça se passe mieux une fois entré. L’accueil est agréable, les bénévoles efficaces, les partenaires sont présents sur de petits stands, et les zones « vip » sont agréables. L’accès au places est bien géré, et la magie du sport opère une fois installé.

Cet Open d’Orléans a fière allure, et la progression voulue par Didier Gérard devrait pouvoir continuer, en améliorant notamment la qualité de l’image de l’événément.

Merci à Jordan d’Elysean Patrimoine, partenaire de l’Open d’Orléans.

Oh le beau logo…

11 septembre 2008

Parlons un peu foot, en ce lendemain de match. Pas du foot français, d’autres sites en rigolent déjà bien assez… Pour ces premiers matchs des éliminatoires de la coupe du monde 2010, les Italiens arboraient un tout nouvel insigne. Remis officiellement vendredi dernier par le président de la Fifa, ce logo vient badger les maillots de la Squadra Azzurra pour rappeler qu’elle est l’équipe championne du monde en titre.

Cette « insigne des champions du monde » a été remis pour la première fois. Sans doute parce que personne auparavant n’avait cru que ça pourrait être utile. Après deux ans de réflexion et de travail (sans doute), les gens de la Fifa nous offrent donc un logo qui n’a aucun intérêt.

Sauf peut-être de donner un peu de valeur aux maillots officiels pour les collectionneurs ?

Problème au lavage…

9 septembre 2008

Drôle de mésaventure que celle vécue par les joueurs du Stade Français pour leur match à l’extérieur. Au moment d’entrer sur le terrain, le responsable des équipements ne pouvait que constater que les maillots avaient déteint au lavage ! Sans alternative, les joueurs du Stade Français ont donc dû jouer leur match avec des maillots roses maculés de bleu et de vert !

Oups, pardon. On me signale en régie qu’il s’agit du vrai maillot du Stade, et que ces couleurs chatoyantes ont été volontairement assorties. Le site officiel d’Adidas semble le confirmer : « Le procédé de teinture Tie and Dye est de retour dans les tendances 2008 », « Look estival aux couleurs vibrantes dans le style psychédélique des années 60 », ajoutés aux « éclairs mythiques du Stade Français, symbole d’énergie et de vitalité », se combinent au « rose, coloris officiel du club pour le maillot extérieur ». N’en rajoutez plus, je suis convaincu.

Bon, ben du coup, vous ne risquez plus rien, alors jetez un œil sur le maillot « domicile » pour la saison 2008/09 :