Street marketing, ou comment sortir du format classique

Adidas voit les choses en grand pour communiquer autour de l’Euro 2008. C’est le gardien Petr Cech, dernier rempart de l’Equipe de République Tchèque, qui a pris possession de la grande roue de Vienne. Véritable star, Petr Cech est souvent présenté comme le meilleur gardien du monde : il trouve ici un support de communication à sa mesure !

En Suisse, c’est le même esprit de gigantisme qui habite la gare de Zurich, avec l’installation de figurines de 11 joueurs majeurs, de 17 mètres de haut. Parmi cette dream team, vous aurez reconnu Benzema (en maillot rouge) et Viera.

Un relationnel se crée entre le passant et ce groupe de joueurs vedettes. An centre, le passant devient le cœur de toutes les attentions, en étant ce dont beaucoup rêvent : la petite souris qui assiste au coaching dans le vestiaire, au plus près de l’équipe.

Le street marketing passe rarement inaperçu !

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Une Réponse to “Street marketing, ou comment sortir du format classique”

  1. Laurent PRETRE Says:

    Il faut avouer que s’il y avait ce genre de démarche dans la gare d’Orléans, il y aurait un buzz assez impressionnant je pense …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :